Informations sur la Programmation

Rechercher

Les trusts ont le pouvoir politique en France

Creative Common by SA License

samedi 6 avril 2019, par matthius


Internet est un va et vient. Tout va et vient permet une attaque, si le protocole de communication, le matériel et le logiciel ont une faille. Le matériel, qui comprend l’ensemble de l’internet du pays, doit donc être fait par l’état qui veut se protéger, si cet état veut réellement se protéger. Bull n’était pas qu’une volonté commerciale.

Seuls les logiciels libres permettent une sûreté pérenne pour le particulier. En effet, toute autorité qui possède un logiciel privatif a intérêt à placer au moins une porte dérobée, pour du moins agir plus facilement, voire s’informer sur son logiciel, voire surveiller ses utilisateurs afin de les connaître, ce que veut toute entreprise commerciale.

La police ni la gendarmerie ne permettent d’enquêter sur des attaques régulières d’un particulier. Ils ne font que réinstaller, ce qui peut être fait soi-même. Ainsi le particulier doit se retourner et payer une association de consommateurs. Alors, dans le cas où l’internaute est esseulé, celui-ci ne peut se défendre que s’il a de l’argent, alors que les attaques peuvent justement porter sur le porte-monnaie.

Ainsi, ma banque peut se permettre des retards de crédit, tout comme mon assurance peut se permettre de ne pas me payer comme prévu, tout comme mon FAI peut se permettre de me facturer plus que prévu.

Comme beaucoup d’entreprises sont sous Windows et que l’état dépend de Windows, ils peuvent dire que leur Windows a été modifié, parce que Windows est modifiable par des portes dérobées depuis Windows XP, selon Richard Stallman.

Alors que l’état français a acheté un Open Bar Microsoft, il est possible d’acheter une licence valable du dernier Microsoft Windows 10 à 3 € sur Ebay. L’état français a donc la possibilité de renégocier son Open Bar, ce qui risque d’augmenter le prix d’autres logiciels Microsoft. Pour ma part, je n’utilise plus aucun logiciel privatif payant. Seuls les logiciels d’Intelligence Artificielle ou de 3D pourraient nécessiter un achat, achat qui pourrait par ailleurs financer l’amélioration d’un logiciel libre par mutualisation.

Alors, tout internaute qui nuit à un trust est susceptible d’être arnaqué légalement, l’internaute devant utiliser des lettres recommandées non remboursées à un service consommation qui est chez le fauteur de troubles. En effet, le médiateur demande à contacter le service de consommation de l’entreprise, alors qu’il existe des associations de consommateurs régionales de moins en moins financées.

Recommandé envoyé à SFR, sachant que mon pouvoir est essentiellement de le diffuser.

Défendre la liberté


matthius

Informatique

Mots-clés

Accueil

Rechercher